in , ,

Actualité Tunisie : 10 Meilleurs sites d’actualité les plus Fiables en Tunisie (édition 2022)

Parmi l’infinité de sites d’actualité que comprend le web, quelles sont les grandes références dans le domaine de l’information en Tunisie ? Voici notre classement ?

Actualité Tunisie : 10 Meilleurs sites d'actualité les plus Fiables en Tunisie
Actualité Tunisie : 10 Meilleurs sites d'actualité les plus Fiables en Tunisie

Classement des meilleurs sites d’actualité en Tunisie : Rester informé sur l’actualités et éviter les « FAKE News » est un gros problème pour de nombreuses personnes. À l’époque, les gens lisaient les journaux et écoutaient les bulletins pour rester informés, mais de nos jours, nous avons nos ordinateurs et smartphones qui nous offrent toutes les nouvelles et mises à jour en un seul endroit.

Ainsi, il existe des tonnes de sites d’actualités en Tunisie disponibles sur internet et la plupart d’entre elles sont bonnes, mais dans cet article, nous avons sélectionné les top Meilleurs sites d’actualité les plus Fiables en Tunisie pour suivre l’actualité en Tunisie 24h/24 et 7j/7.

Actualité Tunisie : 10 Meilleurs sites d’actualité les plus Fiables en Tunisie (édition 2022)

Le web en Tunisie déborde de sites d’actualité concurrents, qu’ils soient généralistes ou spécialisés dans une ou plusieurs thématiques (news, politique, sport, culture, musique, automobile …).

Car oui, autre que les réseaux socieaux, les sites d’actualités en Tunisie se retrouvent aussi parmi les sources d’information les plus prisées et les plus fiables.

Actualité en Tunisie : Quel est le meilleur site d'actualité ?
Actualité en Tunisie : Quel est le meilleur site d’actualité ?

Les sites sur la liste suivante sont des sites d’actualités en Tunisie généralistes ou spécialisés, classés selon la notoriété, l’audience, la présence et la qualité de contenu proposé.

Pour vous aider à identifier les médias fiables, voici la liste des meilleurs sites d’actualité les plus fiables en Tunisie :

  1. Google News : Google News ou Google actualités est le plus important moteur de recherche sur Internet et il dispose lui aussi d’un portail d’informations. Il ne s’agit pas d’un créateur de contenu puisqu’il se contente de recenser les informations sur des milliers de sites d’actualités et les organise en utilisant un algorithme de calcul. Il propose ainsi, et en temps réel, toutes les informations les plus consultées sur le web.
  2. Leaders : Leaders.com.tn vient en complément à cette presse en ligne qui trouve désormais sa pleine expression en Tunisie. Le site propose les news qui ouvrent des perspectives, les études de cas et témoignages qui montrent la voie, les notes & docs qui approfondissent la réflexion et éclairent la décision, les opinions et blogs qui favorisent la pluralité des points de vue et suscitent les échanges.
  3. Tuniscope : Tuniscope est un portail web communautaire et généraliste tunisien focalisé sur l’actualité de la région de Tunis.
  4. Kapitalis : Portail d’information en langue française, Kapitalis est spécialisé dans l’actualité tunisienne, notamment politique et économique (entreprises, secteurs, opérateurs, acteurs, tendances, innovations, etc.).
  5. Celebrity TN : Celebrity.tn a pour but de donner aux internautes des informations sur les tendances de l’actualité et les personnalités célèbres du monde entier. Avec des biographies et articles quotidiens qui mettent en évidence des points de vue dignes d’intérêt, convaincants et surprenants, magazine Celebrity est la source numérique d’histoires vraies sur les célébrités.
  6. IlBoursa : ilboursa.com est le premier portail boursier de nouvelle génération en Tunisie. L’objectif du site est de développer la culture boursière et économique en Tunisie et de contribuer au renforcement de la visibilité de la Bourse de Tunis pour y attirer de nouveaux investisseurs.
  7. Automobile TN : Automobile.tn est un portail spécialisé dans le secteur automobile en Tunisie. A travers ses différentes rubriques, Automobile.tn permet aux internautes de s’informer sur les prix et les caractéristiques techniques des véhicules neufs commercialisés en Tunisie, par les différents concessionnaires officiels. En plus de l’actualité automobile internationale, Automobile.tn couvre également les différents événements et manifestations liées au secteur en Tunisie. Le site dispose également d’une rubrique Occasion, où les utilisateurs peuvent poster leurs annonces.
  8. Espace Manager :Espace Manager est un journal électronique Tunisien reconnu édité par PressCom Edition
  9. TunisieNumérique : Tunisie Numérique propose les actualités en Tunisie et dans le monde.
  10. Baya : Baya.tn est un portail dédié à la femme tunisienne quelque soient son âge, sa région ou son statut. Ce site est pour vous, femmes : beauté de ce monde.

La plupart des sites que vous voyez sur la liste ont été ajoutés à cette liste car ils ont acquis une solide réputation en matière de rapports objectifs, non motivés par des considérations politiques.

Bien sûr, la réputation est quelque chose qui est toujours contesté et en constante évolution. Cela ne peut pas être facilement quantifié (même si j’ai déjà cité des sources) et les gens auront toujours des opinions différentes.

A lire aussi : Meilleures Cliniques et Chirurgiens pour faire de la Chirurgie Esthétique en Tunisie & 72 Pays sans Visa pour les Tunisiens

Cela étant dit, si vous êtes en désaccord, prenez les commentaires et (civilement) dites-nous pourquoi.

L’évolution de l’actualité

L’internet a pris une place croissante en tant que média d’information, et suscite à ce titre de nombreuses interrogations. Celles-ci sont largement motivées par la volonté de mieux cerner son rôle d’interface entre un espace public en possible reconfiguration et des industries culturelles et médiatiques en prise avec de sensibles évolutions économiques et technologiques.

L'évolution de l'actualité en Tunisie
L’évolution de l’actualité en Tunisie

Dans un tel contexte, la nature de l’information en ligne, et en particulier la diversité des contenus médiatiques offerts aux internautes, devient une question centrale : l’arrivée de nouveaux acteurs sur le terrain de l’information (industriels issus d’autres secteurs, amateurs profitant des facilités d’expression numérique) entraîne-t-elle une originalité accrue ou au contraire une certaine redondance des nouvelles ? Autrement dit, en matière d’information en ligne, la quantité est-elle synonyme de qualité ? La question du pluralisme de l’information, et de ses enjeux fondamentaux pour la vie démocratique, se trouve ainsi posée à nouveaux frais avec l’internet.

En effet, le web constitue, indéniablement, un lieu potentiel de pluralisme pour l’information. Plusieurs chercheurs se sont en particulier intéressés à ce que l’amateurisme pouvait apporter à l’information en ligne, à travers l’étude des blogs (Serfaty, 2006), ou en questionnant les relations entre blogueurs et journalistes (Reese et al., 2007). Affirmant que les journalistes ne sont à présent plus les seuls maîtres de l’agenda médiatique en ligne, Bruns (2008) est l’un des auteurs les plus repris à ce sujet.

Selon lui, le gatekeeping aurait fait place à un gatewatching : les internautes contributeurs auraient acquis une capacité de mobilisation collective à même d’influencer les choix opérés par les journalistes dans la sélection de l’information. Dans la même perspective, l’interactivité supposée de l’internet est considérée comme un facteur contribuant à mettre le débat démocratique et l’expression politique au premier plan de l’information médiatique.

Ceci permettrait alors au citoyen de se forger une opinion sur le monde social, éventuellement de prendre part à un engagement politique.

L’internet cependant, bien loin d’une « peaceful market-place of ideas », constitue une arène où différents acteurs se livrent une compétition pour l’accès à une tribune médiatique. Les contenus offerts aux internautes sont d’abord le résultat du travail réalisé par les acteurs de l’information en ligne. Et ils sont très souvent liés aux sources que constituent les services de communication des organisations et les agences de presse.

A lire : E-commerce – Les Meilleurs Sites de Vente en ligne en Tunisie & E-hawiya : Tout savoir sur la Nouvelle Identité Numérique en Tunisie

Cette logique du système médiatique, aboutissant à une situation assez classique de « circulation circulaire de l’information », est rendue encore plus complexe sur l’internet : face au succès d’infomédiaires tels que Google Actualités, la politique des différents éditeurs est ambiguë, voire ambivalente, faisant se côtoyer mise en cause d’une concurrence considérée comme déloyale et souci presque obsessionnel d’un bon référencement, le tout pesant sur la nature des contenus ainsi produits

La croissance des Fake News

La prolifération des « fausses informations » ou « infox » sur les réseaux sociaux a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années. Accusées d’avoir influencé le vote des électeurs lors de scrutins au Royaume-Uni, aux États-Unis mais aussi en Tunisie, elles ont suscité craintes et indignations. La désinformation sur internet n’est pourtant pas un phénomène nouveau.

Depuis quelques années déjà, le terme fake news est fréquemment évoqué dans les débats publics et semble mobilisé par une grande diversité de champs sociaux, professionnels, militants ou institutionnels.

Actualité Tunisie - La croissance des Fake News
Actualité Tunisie – La croissance des Fake News

Ce qui apparaît comme un mot-valise a, en très peu de temps, investi les espaces publics pour caractériser des phénomènes sociaux pourtant fortement hétérogènes : élections et référendums aux résultats « imprévus », résurgence des actes de terrorisme, contexte géopolitique perçu selon les catégories héritées de la « guerre froide », contestation de l’expertise officielle lors de multiples controverses socio-techniques ou socio-scientifiques, etc.

En Tunisie et dans un grand nombre de pays, Les sites d’actualités les réseaux sociaux sont dorénavant une des principales portes d’entrée des internautes vers l’actualité, et même la première source d’information des 18-25 ans, tout média confondu.

Or, les réseaux sociaux, et Facebook en particulier, n’ont pas été conçus pour diffuser des informations d’actualité. Fonctionnant selon des logiques affinitaires, ils redéfinissent le rapport aux sources : sur Facebook, on fait davantage confiance à la personne qui a partagé une information qu’à la source elle-même.

Cette logique pousserait par ailleurs les internautes à s’enfermer dans des « bulles idéologiques », où seraient portées à leur connaissance des informations qui les confortent dans leurs opinions (car partagées par leurs amis les plus proches). C’est dans cet « écosystème informationnel » bien particulier que se répandent les « fausses informations ».

Une autre particularité du phénomène des fake news a trait à l’industrialisation de la production des rumeurs politiques, elle-même portée par les modèles économiques des réseaux sociaux. Les grandes entreprises du web génèrent des revenus via la publicité qu’elles hébergent : plus les internautes passent de temps à utiliser leurs services, plus ils sont exposés à de la publicité et plus elles gagnent de l’argent.

Dans ce contexte, les fake news constituent des contenus particulièrement « engageants », c’est-à-dire qu’ils  captent l’attention des internautes et les font réagir. Les grandes plateformes ont ainsi pu être accusées de promouvoir des fausses informations et des contenus complotistes via leurs algorithmes de recommandation, afin de générer davantage de revenus publicitaires.

C’est par exemple le cas de YouTube Kids, service pourtant destiné aux enfants à partir de 4 ans. Les réseaux sociaux peuvent également constituer des courroies de transmission pour des producteurs de « fausses informations » qui cherchent à toucher un large public. Lors de la campagne électorale américaine de 2016, le média Buzzfeed s’est ainsi rendu compte que près d’une centaine de sites diffusant des fausses informations pro-Trump avaient été créés par des adolescents en Macédoine.

En hébergeant de la publicité sur leurs propres sites et en utilisant Facebook pour cibler certains publics aux États-Unis, ils ont fait venir en masse des internautes américains sur leurs sites et générer des revenus conséquents.

Dernière spécificité du phénomène : l’utilisation des fausses informations à des fins de propagande politique, notamment de la part des blogosphères d’extrême droite. Aux États-Unis comme en Europe, les fake news sont en effet très marquées idéologiquement.

Lors de la campagne présidentielle française de 2017, par exemple, des fausses informations affirmant que les célibataires devront accueillir des migrants chez eux, qu’Emmanuel Macron compte supprimer les allocations familiales ou que les jours fériés chrétiens seront remplacés par des fêtes musulmanes ont été partagées sur Facebook (plusieurs centaines de milliers de fois pour certaines).

Découvrez : eVAX – Inscription, SMS, Vaccination Covid et Informations

En Tunisie, durant les élections de la période entre 2011 et 2019, plusieurs partis politiques on acheté ou louer des pages Facebook, des sites d’actualités et même des Radios et chaines TV pour diffuser la propagande et des fausses informations sur les autres partis.

Dans ce cadre, partager une fausse information revêt une dimension politique où, même sans y croire, les internautes cherchent à exprimer une critique des institutions politiques et médiatiques ou à affirmer leur appartenance à une communauté idéologique .

L’ampleur du phénomène des fake news en Tunisie est donc avant tout liée à un climat de défiance politique.

Dans ce contexte, l’éducation aux médias, parce qu’elle propose une réflexion de fond sur la valeur de l’information, tout en s’adressant à un public particulièrement exposé, constitue une partie importante de la réponse.

Mais elle doit aussi s’adapter aux caractéristiques des nouveaux environnements informationnels : intégrer une dimension économique pour comprendre comment le fonctionnement du marché publicitaire en assure la promotion, enseigner la description des infrastructures techniques (comme les algorithmes des moteurs de recherche et des réseaux sociaux) et éduquer au débat pour montrer comment les mécanismes d’appropriation des informations sont dépendants des contextes sociaux.

[Total: 0 Moyenne: 0]

Written by Reviews Editors

L'équipe d’éditeurs experts passe son temps à faire des recherches sur les produits, à effectuer des tests pratiques, à interviewer des professionnels de l’industrie, à passer en revue les commentaires des consommateurs et à rédiger tous nos résultats sous forme de résumés compréhensibles et complets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

What do you think?

384 Points
Upvote Downvote